Croisière Queen Victoria – Chili

Croisière Queen Victoria – Chili

J’espère que les pingouins ont apprécié l’effort (et le coût – 310 $ ! !) pour les voir ! J’en doute un peu ! ! Debout à 6h pour nous retrouver au Théâtre pour notre voyage à la Cunard à 7h45. Sur l’annexe, puis dans le car et jusqu’à notre transport vers l’île de Magdelena qui a été déclarée monument national en 1982 et qui avait une pinguinera (colonie de pingouins ! !)

Le transport a laissé beaucoup à désirer ! ! C’était un vieux car-ferry que nous avons tous traversé, en montant les marches, en descendant quelques marches, puis en montant un escalier très étroit et raide pour arriver à notre siège ! Il était impossible de voir par les fenêtres car elles étaient trop hautes, alors heureusement nous avons pu sortir – jusqu’à ce que la mer devienne trop agitée, le vent trop fort et la pluie trop forte ! Des chargements de cormorans et de brochettes impériales en chemin ainsi que quelques dauphins. Nous avons atteint l’île juste après 12h00 (c’était un voyage de 2 heures en ferry ! !) et nous sommes tous descendus en bonne et due forme et nous sommes dirigés vers le chemin de l’île, jusqu’au phare et nous sommes revenus au départ ! Nous avons vu plusieurs groupes de pingouins magdelena. Certains bébés, d’autres à l’abri du vent glacial, ainsi qu’une colonie de mouettes avec leurs bébés suppliant encore les parents pour de la nourriture et des brochettes de prédateurs opportunistes qui volaient partout !

Une heure sur l’île, puis près de deux heures de voyage de retour avec ½ heure à perdre jusqu’au dernier bateau à 15h30, juste après le front de mer et le Monumento a Tripulantes Goleta Ancud. Nous avons marché jusqu’à la place principale – Plaza de Armas. Bordée d’arbres et de fleurs printanières en parterre, elle est dominée par une statue de bronze de Magellan perchée de façon précaire sur un canon de galion. À ses pieds se trouvent une sirène et une paire d’Indiens en reliquat, dont les légendes locales disent que si vous frottez le gros orteil d’un des Indiens, vous reviendrez un jour. Il a presque fait le dernier appel d’offres (nous étions les derniers à bord ! !) et est monté au pont 9 alors qu’il y avait des rorquals boréaux ! Nous avons réussi à voir quelques coups et à prendre une photo d’une vraie baleine ! Ouah ! Il faudra peut-être aller en Afrique du Sud en octobre pour voir les baleines maintenant ! !!